samedi, novembre 05, 2005

Des Québécois à Lille!!

Nous avons enfin découvert la présence de d'autres Québécois dans la ville! Nous allons à un party ce soir d'ailleurs. Nous ne connaissons encore personne, mais bon, enfin «du monde comme nous autre»!!!!
À suivre...
mc

vendredi, novembre 04, 2005

c'est ça la France: les émeutes

Au Québec, il y a beaucoup de manif, mais elles sont quand même assez légères. Par exemple, le syndicat des profs de quelque part à empêcher les enfants de se déguiser pour l'Halloween. En France, c'est plus costaud. La meilleure façon de montrer qu'on est fâcher est de faire brûler des chars. Hier:
PARIS (Reuters) - Au moins 150 voitures ont été incendiées en Seine-Saint-Denis dans la nuit de jeudi à vendredi, apprend-on de source policière, huit jours après la mort controversée de deux jeunes de Clichy-sous-Bois.

1300 policiers ont été déployés, c'est quand même beaucoup. Il y a combien de policier au total à Québec?

C'est pas mal la même chose à Lille, faire brûler des chars, ça fait tellement du bien. Certaines rues ont des airs d'intifada. Aujourd'hui devrait être aussi ''hot'' qu'hier.

jeudi, novembre 03, 2005

Logement suite

Pour les autres photos, il va falloir attendre. Il y a un problème avec le site.
mc

Notre logement



















Âmes sensibles s'abstenir!
Explications des photos
1) Bouteilles d'eau: notre consommation pour la semaine...l'eau du robinet est plutôt ordinaire!
2) Les valises: nous manquons d'espace dans notre armoire!
3) LES lits: pas de lit double, mais 2 lits simples collés. Super!
4) Cuisine: l'espace est relativement restreint. Pas vraiment de garde-mangé. Frigidaire de camping (on parle même pas de vrai congélateur...).
5) Salle de bain: pas de salle de bain commune (ouf!), mais fini les bains spacieux!
6) Coin travail: nous n'avions qu'un seul bureau. Nous en avons donc «emprunter» un dans la salle commune!

MC et l'informatique

Dans le cadre de mon projet de fin d'étude (mémoire) nous devons préparer une analyse financière qui ressemble à celle du cours utilisation des états financiers (pour les comptables). Pas de panique. Toutefois, il faut présenter notre travail par le biais d'un site internet. C'est la que ça se corse. Pour réaliser ce site, nous avons un petit cours basé sur Dreamweaver. Pas trop mal. Le problème: nous travaillons avec la version 2 de Dreamweaver (ils sont genre rendu à 6-7...), autant parler d'un dinosore. Elle est gratuite (distribuer comme objet promo dans une revue), c'est ça la France!

Nous sommes d'ailleurs également noté sur la qualité du site. Toutefois, les critères de notre prof d'info sont assez flous: il faut pas que ça soit trop cool (il ne faudrait pas avoir eu de l'aide de l'extérieur) ni trop moche, le tout evaluer de la façon la plus subjective qui soit. Essayer de trouver le juste milieu...

De toute façon, avec la version qu'on utilise, difficile de créer de belles mises en page (il y genre max 10 polices pour l'écriture, pas de forme de dessin aussi standard que le carré, le cercle et la LIGNE). Mon truc (développé après plusieurs tentatives): créer mes dessins dans word en insérant mes images et en utilisant les barres de dessin de word, transférer tout ça dans paint et créer une super image jpg. On peut dire que la qualité se perd en chemin.

Mais bon, pour les intéressé aller au http://esa.univ-lille2.fr/esantic/esantic02/.
Note: étant donné la piètre qualité du logiciel, je me suis rendu compte que Mozilla n'est pas adapter pour mon site. Utilisez Explorer.

mc

émeutes à Lille 2


Encore des chars qui ont brûlés hier. Ça commence à se rapprocher. L'image que vous voyez à été prise par un journal à 5 min. d'ici. Les chars fumaient encore ce matin. Y'a le président et pleins de ministres qui font des appels au calme dans les médias. C'est vraiment ''hot'' la France.

mercredi, novembre 02, 2005

émeute à Lille







Je ne sais pas si ça l'a passé au Québec, mais ici en france, ça chauffe pas mal. Il y a des émeutes un peu partout. Pour des raisons raciales surtout. C'est ça la France. Ça fait 4 jours que des chars brûlent à Paris. Ça commence à sentir le roussi à Lille aussi. Les photos que je vous envoi ont été prises par la presse locale au centre-ville et dans un parc situés à 15 min. de chez nous à pied. Je me demande bien ce que ça va donner. Il y a beaucoup d'arabes dans le quartier.

le vol de vélo suite et fin

Il y a environ 1 mois, MC s'est fait voler la roue arrière de son vélo, ce qui l'a décourager de continuer à rouler. Aujourd'hui, je suis descendu comme d'habitude dans la salle des poubelles où je range habituellement mon vélo. Surprise: il n'est plus là. Finit, n'a plus. J'ai donc moi-aussi acheter une passe de métro. Maudit français. Ici le vol est vraiment partout. Une amie qui a étudié au Québec m'a dit qu'elle a du se réhabituer a garder un oeil sur ses trucs une fois revenue en France.

mardi, novembre 01, 2005

C'est ça la France: la cuisine maison



Un des monuments de la France est sa cuisine. Vous connaissez mon estime pour l'art culinaire. Vous pensez probablement que j'exerce maintenant cet art à son paroxysme. Bien non. J'ai transgressé toutes les règles. Puisque les légumes à l'épicerie sont de la crap, nous les achetons maintenant en can. Notre favoris est le mélange carotte et petits pois. Je recherche activement les mets préparés congélés, chose que je dédaignais au Québec. On a même acheté de la tartiflette en can, très bonne d'ailleurs. Un jour, MC me dit qu'elle voudrais mangé quelque chose avec de la lime. Je lui répondis: ''Impossible: y'en a pas en can''. J'en suis presque venu à acheter du Nescafé. Ma machine espresso est loin. J'espère que Tony l'apprécie à sa juste valeur. On peut aussi expliquer notre nouveau mode d'alimentation par le manque en qualité et en quantité des appareils culinaires. Le plus poche est notre poele. Seulement 2 ronds, et qui prennent un temps fou à réchauffé. Et puisque c'est de la fonte, aucun contrôle de la température. Il faut quand même donner une mention honorable à notre four grille-pain, acheté pour 10 euros à la Braderie. Même si je ne suis pas un grand fan de ce type d'appareil, ça fait la d'job pour l'instant. En sommes, je ne sais pas si je saurai encore cuisiner correctement à mon retour. J'espère que c'est comme le vélo, ça ne se perd pas.

Maigre?

MC trouve que j'ai maigri. C'est-tu vrai?

lundi, octobre 31, 2005

Amterdam: les coffeeshops

Les coffeeshops sont la désignation officielle pour les bars à hash. La plupart sont à la gloire de Bob Marley. Ils sont généralement petits, mais quand même assez animé. Il y a toujours du monde dans les coffeeshop, à 10h du matin comme à 14h de l'après-midi. C'est toujours le temps pour un joint, pour les touristes particulièrement. Au bar, il y a un menu de pot, qui coute environ 7 euros le gramme. La plupart des gens le roule avec du tabac, les joints ont donc l'air de vrais barreaux de chaises.

Amsterdam: les beams


99% des maisons ont un beam avec un crochet qui dépasse de la facade. Même les plus récentes. Ça sert pour les déménagement. Les escaliers sont tellement étroits qu'ils passent le stock par les fenêtres, après l'avoir monté avec un treuil.

Amterdam:




Quelques photos: musée du sexe, scène de rue (devinette: pourquoi avoir pris cette photo, j'attends votre réponse dans les commentaires), campagne promotionelle de la ville (réussie à mon avis).

Amsterdam: la nourriture


Le matin, nous avons exclusivement mangé le truc que vous voyez sur la photo. En gros, c'est une boule de pâte à pain au raisin cuite dans l'huile. C'est gras en masse, ça coûte 3 euros pour 6, et ça bouche un coin pendant à peu près 6 heures (tellement c'est gras). Ça ressemble à ce que se font les gens des iles de la Madeleine au déjeuner, le sirop d'érable en moins. C'était le temps qu'on parte, MC en était complètement adicted.

Amterdam: la ville






Amsterdam n'a pas de monuments à voir comme d'autres villes (p.e. Paris). Le gros de la visite sont les maisons étroites bordant les canaux, le red-light, les coffeeshops, et les musées d'art. Les maisons sont cutes, mais il y a mieux à Lille. Le red-light est vraiment surprenant, c'est à voir dans une vie. Les coffee-shops sont aussi une attraction à voir et à faire, qui n'existe pas ailleurs dans le monde. Finalement, le musée Van Gogh est exceptionnel et les autres le sont probablement. Nous ne sommes pas aller au Rijkmuseum car nous ne sommes pas des amateurs de la période Hollandais. Désolé pour M. Rembrantd et Vermeer. Cela dit, Amsterdam n'est pas une ville où on pourrait passer une semaine, comme Paris et New York. 2 à 3 jours, c'est en masse.

Amsterdam: les becyks






Ici y'en a des becyks. Beaucoup plus que de chars. En plus, les rôles sont inversés. C'est les becyks qui chauffent comme des cow-boys. C'est aux chars et aux piétons de se tasser! Pourquoi pas. Il faut voir le parking de vélo de la gare centrale. C'est à peu près comme si tout le parking de place Centre-Ville était occupé par des vélos. Y'en a partout. Je me demande bien comment qu'ils font pour retrouver leur vélo, puisqu'ils sont à peu près tous pareils. Une gear, peinturé noir. À part quelques exceptions peinturé de façon psychadéliques (v. photos). Il y a aussi des vélos plus utilitaires: avec une boite de transport, avec des sièges d'appoints... Celui que vous voyez sur la photo est assez polyvalent: une boite plus 2 autres sièges. Ça doit demander de faire avancé ça. J'estime son poids à au moins 60 livres. Mais il n'y a pas de côtes...

Amsterdam: Heineken




Notre première visite à été la brasserie Heineken d'Amsterdam, qui est maintenent entièrement dédié à la marque. La visite en tant que telle est assez mince, avec un court brainwash sur le thème de ''Heineken c'est super'' et une explication du processus de brassage. Le gros de la visite mets plus l'emphase sur ''Heineken c'est cool et branché'' avec des trucs hands-on de DJ et une sorte de manège-réalité-virtuelle sur la livraison de la bière avec des chevaux. Il faut dire que le design est très réussi, mention au mur de bouteille et à celui de caps de bière (v. photo). Évidemment, la visite comprend de la bière, et en quantité à part ça car ils donnent 3 bières! C'est drôle, mais la bière qui était servie est vraiment meilleure que celle que vous buvez au Québec, pauvres mortels. Premièrement, le goût est plus frais, avec plus de houblon et d'acidité. Ensuite, elle ne sent pas la mouffette. Mais pas du tout. En plus, celle en bouteille fait pas mal plus de broue, du genre: même si elle est versée tranquillement, les 3/4 du verre sont de la mousse. Cependant, à Amsterdam, les attractions sont très chères. Par exemple, nous avons payé 10 euros chaque pour Heineken. C'est sûr que nous avons eu 3 bières, mais quand même. C'est comme payé pour leur faire de la pub. Par ailleurs, les autres musées sont aussi assez chers. 10 euros pour Van Gogh, qui est un petit musée, qui se fait en max 2 heures. Je pense qu'il y a tellement de touristes à Amsterdam qu'ils ne se genent pas pour le prix. Paris était nettement moins cher.

Amterdam: le .logis



Pour Amsterdam, tout c'est fait à la dernière minute. Nous voulions aller à Londres, mais il n'y avait des billets que pour la Hollande. C'était pas mal plein à cause des vacances de la Toussaint, qui est assez importante en France, et possiblement ailleurs en Europe. Tout ceci implique qu'il a été extrêmement difficile de ce trouver du logement. Ça a pris 1 heures pour trouver une auberge de jeunesse pour la première soirée, c'est à dire vendredi. Ça nous a décourager de chercher plus fort pour les prochaines journées, ce que nous avons payé chèrement. Cependant, notre première nuit fut très bien. Nous avions une belle chambre, propre, et même avec des serviettes. Le luxe quoi. Elle était décorée assez orignalement. Par exemple, la lampe du plafond était en fibre de verre avec du rouge et du bleu (voir photo). Je dois aussi mentionné que notre chambre comportait aussi une boule disco. Pour finir dans le spécial, le toilette était baignée par des franges de lumière bleue psychadélique avec en plus la radio connectée à l'interupteur de l'éclairage. Sérieusement, c'est la meilleure auberge de jeunesse que nous allions eu. Pour les deux autres nuits, nous nous sommes ramassé dans un hotel d'aéroport car il n'y avait absolument rien à Amsterdam même en bas de 250 euros! C'était quand même bien car c'était propre, silencieux et facile d'accès, avec le train qui run jusqu'à l'aéroport toute la nuit. La morale de cette histoire, prévoir son hotel ben d'avance.