jeudi, novembre 15, 2007

Chronique c'est ça la Beauce: l'autoroute

Le sujet de conversation numéro 1 en Beauce depuis quelques semaines est l'autoroute. L'autoroute qui part de Québec pour aller en Beauce s'arrêtait depuis plus de 20 ans à St-Joseph. Elle se rend maintenant presqu'à Beauceville. 20 ans pour 10 km, c'est pas fast and furious. Et il reste 20 autres kilomètres pour que l'autoroute de la Beauce se rende à St-Georges (ce qui devrait prendre 40 ans au rythme actuel).

Il faut savoir que l'autoroute 73 a la numéro 73 car elle devait être complétée en 1973. Elle le sera peut-être en 2073!

Pas facile de continuer cet autoroute. Pas de grandes motivations politiques parce que ça va relativement bien économiquement en Beauce (donc pas besoin de créer une autoroute pour revitaliser la région). De l'obstruction de Beauceville qui veut que dévier le trajet pour ne pas devenir une ville fantôme (ce qui est déjà bien parti). Des agriculteurs qui sortent la loi sur le territoire agricole. Vraiment, il y a tout contre cette autoroute!

Le nouveau trajet devrait nous faire sauver 5 minutes en allant à Québec. Comble de malheur, la limite de vitesse a été diminuée à Notre-Dame des pins, et ils y ont ajouté une lumière, ce qui fait perdre tous les gains.

2 commentaires:

Anonyme a dit...

B'jour

Vous dites qu'il y'a des gens qui retarde l'autoroute a Beauceville, c'est plutot les changement du tracé qui retarde, le tracé était déja sur carte depuis 1988, et en 2004, oh...changement,..l'autoroute va passer plus a l'est. y'en a surement au sud qui n'aimait pas que Beauceville ai une voie desserte sur le bord de la 73.

jeanthibca a dit...

C'est certain qu'il y a un paquet de monde qui ont fucké le chien dans ce dossier, mais vous devez avouer que les gens de beauceville en ont fait plus que la moyenne: désire de faire arrêter l'autoroute à Beauceville pour l'envoyer à Sherbrooke, tracé plus proche de la ville même si l'hydrologie l'interdit, voie desserte payée par le MTQ alors que c'est normalement de juridiction municipal, etc.