samedi, décembre 08, 2007

Ski au Massif du Sud

Notre activité de l'hiver sera le ski alpin et nous avons commencé notre saison au Massif du Sud . C'était l'ouverture de la station aujourd'hui. Et quelle ouverture. Ça fait 3 semaines qu'il neige au moins un pied par semaine dans la montagne et il a encore neigé vendredi soir. Ça veut dire qu'on a eu droit aux meilleures conditions de ski possible. Imaginez: au moins 3 pouces de poudreuse sur les pistes damées, 1 pied de neige minimum dans les pistes non-damées. J'ai même eu 2 pieds de neige jamais touchée dans les sous-bois. Le genre de ski qu'on a juste une fois par saison. Mais la probabilité de rééditer l'évènement sont plus fortes cette année, car la saison a commencé avec un mois d'avance.

Pour ceux qui sont intéressés, nous y retournons la semaine prochaine. Il reste 3 places dans le char et le départ est à 8h à St-Georges.

mardi, décembre 04, 2007

Jour 4: ou est le monde?

Chicago est une ville de la grosseur de Toronto, du genre 10 millions d'habitants. Ce qui nous frappe depuis le debut du voyage, c'est qu'il n'y a personne dans les rues. Nous sommes dans le 2e centre-ville et il y a autant de monde dans la rue a 8h qu'a St-Georges. C'est vraiment desert. Pourtant, la ville a presque la densite de NY. J'ai l'impression qu'une evacuation a ete demandee et que je fais partis de ceux qui n'ont pas eu le memo.

C'est encore pire pour les trucs touristiques. La, c'est le silence le plus total. Mon guide de voyage mentionnait de ne pas monter dans la Sears tower, puisque les files y sont normalement interminable. Hier, c'etait plutot les preposes qui attendaient apres les touristes. On etait 5 dans un ascenceur concu pour une vingtaine de personnes.

Disons que ca change des embouteillages de monde de NY!

Jour 3: Chicago Deep Dish Pizza

J'aime beaucoup les expériences culinaires et un de mes objectifs à Chicago était de goûter à la célèbre deep dish pizza. Cette spécialité locale est l'ancètre de la pan pizza qu'on va retrouver un peu partout sur le continent. La recette est la suivante: une pâte à pizza est étendue dans un moule à gâteau (pan) et rempli des condiments, d'une livre de fromage et finalement le tout est arrosé de sauce. Le montage est donc le contraire des pizzas que l'on connait. Le résultat est une pizza particulièrement lourde. Une 10 pouces peu facilement nourrir 3 personnes. C'était très bon, malgré que je préfère ma pizza à la napolitaine.
Posted by Picasa

Jour 3: Deep dish pizza

Posted by Picasa

Jour 3: photographié sur la rue

Posted by Picasa

Jour 3: Partie des bulls

Depuis Michael Jordan, je considère Chicago comme la capitale mondiale du basketball. Ce que Montréal est au hocket. Il était donc tout naturel d'aller assiter à un match. La concierge de l'hôtel nous a gentiment indiqué comment se procurer les billets et nous nous sommes pointé au United Centre à 19h. Nos billets étaient situés près de la stratosphère, il faut bien sacrifier certaines choses pour avoir des billets à 20$. C'était quand même très bien puisqu'un ballon de basket et pas mal plus gros qu'une puck de hockey. La game a mal commencé pour les Bulls, qui ont été 10 points derrière les Mavericks de Dallas pendant presque toute la partie. À 1 minutes de la fin, ils ont réussit à rapetisser l'écart à 3 points, mais une mauvaise punition (il en a eu plusieurs) les ont achevés. La partie a été très intéressante et l'ambiance est bonne (avec un stade plein à 80%). Il y a toujours des jeux pendant les time-out, c'est donc un spectacle en continu. Score final: 104-98.
Posted by Picasa

dimanche, décembre 02, 2007

Jour 2: Chicago


Je suis actuellement (dimanche, 23h) à Chicago. Nous avons pogner notre vol à Philadelphie à 14h, mais celui-ci n'a décollé qu'une heure plus tard parce qu'ils attendaient le stock de restauration. C'est ridicule de faire attendre les passagers pour leur servir un coke pendant le vol. Nous sommes arrivés à Chicago à 17h (18h au Québec) et nous sommes arrivés à l'hôtel vers 19h, avec le métro qui avait un problème et tout le kit.

L'hôtel (Rafaello) et la chambre sont très bien. On est situé en plein centre-ville à 10 min du congrès. Nous sommes allé manger dans un steak-house avec des portions immenses. On aurait pu commander un plat à 3 et on aurait été corrects. C'était très bon.

Chicago tient bien son nom de Windy city. Il vente à écorner les boeufs et il fait froid comme s'il faisait -20 au Québec. Je suis vraiment limite avec mon manteau d'hiver en laine. Je vais m'acheter une tuque des White-sox pour compléter garder mes oreilles.

Demain, on a une journée 100% touristique. À suivre.

Jour 1: Burlington


Nous sommes partis samedi a 19h de St-Georges pour arriver a Burlington a 23h.

Premiere surprise: une voiture brule dans le parking de l'hotel et il y a 3 camions de pompier. Ca craint. On entre dans l'hotel, ou le manager n'etait meme pas au courant de l'incident. (Il m'a meme confie que deux autres voitures avaient brulees la semaine passee, dont 1 qui a meme explosee. Burlington ne fait que 30 000 habitants).
Pendant le trajet, nous avons eu un message de la compagnie aerienne nous disant que notre vol prevu pour 6 am avait ete reporte a 6:50. (Plan de vol: Burlington Washington a 6h et Washington Chicago a 11h) Parfais, on va pouvoir dormir un peu plus. On se leve a 5h et on arrive a l'aeroport a 5h30. Biz, le vol de 6h est toujours a l'horaire. On arrive au check-in ou ils nous disent qu'on ne pourra pas embarquer dans le vol de 6h, MAIS que le vol replanifier dans le message telephonique etait pour 6h50 PM. Big difference! En gros, c'est le vol washington-chicago qui etait annule et l'horaire etait alors optimise pour quelqu'un proche de Burlington. On deal avec la madame et on va finalement partir de Burlington a 11h, connecter a Philadelphie a 12h et arriver a Chicago a 15h.

Nous sommes donc revenus a notre chambre d'hotel pour une power nap.