dimanche, février 24, 2008

Pentathlon des neiges: le report

Samedi, j'ai participé au pentathlon des neiges de Québec, une course d'endurance multiépreuve qui se tenait sur les plaines d'Abraham. L'ordre des épreuves était: vélo de montagne, course à pied, ski de fond, patin à glace et finalement raquette. J'ai eu du fun malgré que ça aurait été difficile que ça ait plus mal. Le récit:
Vélo (8km): Il y a seulement 8km de vélo. Pour pimenter la chose, le départ se fait au musée de la civilisation pour ensuite prendre la côte de la montagne (où avait lieu le crash ice). Le parcours se termine en face du Concorde, qui est le centre de la course et le point de transition. Les organisateurs parlent d'un départ lancé, c'est à dire qu'on se rend tous au départ tranquillement et que le départ va être donnée par la voiture de tête (un peu comme en formule 1 après un drapeau jaune). Finalement, je n'ai jamais vu partir la voiture de tête, qui était supposée accélérer vivement après avoir agglutiné les coureurs. À un moment donné, je décide de mettre du gaz malgré l'incertitude. Je dépasse donc un paquet de monde et j'arrive relativement bien dans la côte de la montagne, que je monte rapidement. Il y en a qui marchaient à côté de leur vélo. Comme je n'ai pas pu forcer autant que je voulais, j'arrive relativement frais à la dernière côte juste avant le Concorde, que je décide d'attaquer solidement. Cependant, une pédale tombe à 100 m de la zone de transition! C'est biz, parce qu'une pédale, ça ne tombe jamais. Bicycle emprunté... Anyway, j'arrive à la zone de transition où je change de soulier, enlève une couche de vêtements (car le vélo l'hiver, c'est pas chaud) et je pars à la course.
IMGP1700

Course (4km): En temps, la course était l'épreuve la plus courte (environ 20 min). J'ai tendances à faire des crampes abdominales et je suis les conseils de James de considérer cette épreuve comme une épreuve de transition. Malgré mon alimentation très optimisée, j'ai encore eu des crampes, qui m'ont considérablement ralenties. Je cours toujours, mais je me fais dépasser par tous ceux que j'avais passé en vélo. Le parcours est très beau, puisqu'il va jusqu'au cap diamant. Mes crampes disparaissent au dernier kilomètre, mais je n'accélère pas trop histoire d'être en forme pour le ski de fond, mon épreuve de prédilection.
IMGP1713

Ski de fond (8 km): Les skieurs avaient le choix entre les 2 styles de ski sans pénalité de distance. Je choisis évidemment le skate, qui est 10-20% plus rapide que le classique. La partie en ski a très bien. Ma cire est parfaite et je profite de mon habilité pour négocier un parcours particulièrement technique comprennant plusieurs virage à épingle à cheveux. Le skate me fait passer les gens en classique pareil que comme s'ils seraient arrêtés. Je vais vite, peut-être trop vite, car j'ai vu le rouge dans la première montée, c'est peut-être ce qui allait me nuire considérable dans le reste de la course.
IMGP1756

Patin (5 km): Une anneau de glace a été construite sur les plaines spécialement pour l'évènement (allez-y ça vaut la peine d'essayer ça). Rendu sur la glace, je suis surpris par sa ''roughness'', ce n'est pas la glace la plus lisse au monde, même le canal rideau est plus beau. Anyway, je commence à sentir des crampes dans l'ensemble de mes jambes et je sens que je vais crampé si je fais de trop grandes emjambées. Les 4 premiers tours se font donc à une vitesse moyenne, et je pogne une crampe dans le quadricep au début du 5e tour. Impossible d'avancer et je reste imobile pendant 1 à 2 minutes. Ça finit par partir, mais disons que je dois limiter la vitesse solidement pour ne pas re-cramper. À la fin du patin, je pogne une méga-crampe dans un mollet quand je sors de la patinoire. Je m'écroule par terre et des bénévoles doivent me tirer par les bras pour m'enlever de la piste. Après une bonne minute de douleur intense, un bénévole m'aide à me relever et je marche jusqu'à la zone de transition pour enfiler mes raquettes. La honte!
IMGP1784

Raquette (4 km). La course en raquette se fait dans un parcours sinueux descendant dans le bas des plaines. J'ai bien aimé le parcours, malgré que je ne suis pas un fan de la course en raquette. Comme précédemment, ma priorité n'est pas d'aller vite, mais de ne pas pogner une autre crampe. Contrairement à ce que je m'attendais considérant ce qui m'était arrivé précédemment, je n'ai pas eu d'autres crampes et j'ai tenu ma position dans cette épreuve. Le parcours m'a paru assez long, disons qu'un seul tour aurait été suffisant.
IMGP1859

Je suis donc ben content de voir le fil d'arrivée. Ma position, 52e/102 dans la catégorie solo (il était possible de faire le pentathlon en équipe) et 10/10 dans la sous-catégorie solo 19-29 ans. Je m'attendais à pire! Félicitations à Guillaume qui est arrivé 3e dans les 19-29 et 15 overall. Très fort!
IMGP1873
IMGP1910

En conclusion, j'ai eu mon quota, mais je m'attendais à pire. Je pensais que chaque épreuve aurait été plus longue en temps. C'était tellement court qu'il était possible d'aller au fond pas mal tout le temps, avec les effets que ça a eu sur moi. Je n'ai pas réussit à m'entrainer 3 fois par semaine comme je l'avais prévu, et j'en ai payé le prix. Curieusement, j'ai quand même vraiment aimé ça! Le parcours était très beau, il faisait un temps superbe (full soleil, 0 degré, je n'ai pas gelé), et l'organisation était très bonne (malgré le fuck du départ en vélo, il faut quand même considéré qu'il y avait 800 participants).

Un truc comme ça demande beaucoup d'organisation. Avec 5 paires de souliers/bottes/patins ,j'avais 2 grosses valises pour trainer tout mes vêtements, plus le vélo, ski et raquette. Ça prennait un char /personne pour trainer le stock.

Anyway je vais probablement participer l'année prochaine.

Aucun commentaire: