mardi, juin 17, 2008

Chronique vin: Champagne Paul Goerg Millésimé 2002

C'était notre anniversaire de mariage dimanche passé et MC a acheté un gros calibre: un champagne millésimé premier cru. C'est assez rare dans le champagne, car les millésimes ne sont produits que pour les années exceptionnelles. Les champagnes ''ordinaires'' sont donc un mélange de vins de plusieurs années, ce qui assure l'uniformité du produit (et ce qui serait un sacrilège dans les autres régions viticoles). Le Paul Goerg millésimé 2002 est aussi un 100% chardonnay, ce qui est assez fréquent pour les millésimés, mais plutôt rare dans les champagnes ordinaires. MC a choisi un demi-sec, plus sucré que le brut (version la plus bue), car nous préférons le sucre qui tempère l'acide. C'est biz, car c'est écrit à la fois demi-sec et brut sur la bouteille, rien pour faciliter la vie de l'acheteur. Finalement, l'année 2002 est prête à boire, car les champagnes se conservent mal. Ils sont donc presque tous prêt à boire quand ils sont en tablette. Fini pour la partie ''éducative'', passons maintenant à la partie dégustation. Ce champagne produit de très grosses bulles, qui se dissipent heureusement tranquillement. L'acidité et le sucre sont parfaitement balancés. Les 100% chardonnay sont généralement assez fort sur le goût de raisin, mais ce champagne est extrêmement puissant dans la pomme. On dirait presque un cidre (surtout avec le sucre)! C'est quand même très bon, agréable et festif comme seul le champagne peut l'être. Ce que j'aime bien dans le champagne, c'est qu'il est impossible de reboucher la bouteille. Et comme c'est dispendieux, il faut se laisser aller... 5/5
Posted by Picasa

Aucun commentaire: