samedi, septembre 06, 2008

Défi des cantons de l'Est: mon rapport

J'ai participé aujourd'hui au défi des cantons de l'est, une randonnée de vélo commencant et finissant à Cowansville. Le concept est différent d'une course, ou de d'autres randonnées: le départ est entre 7h30 et 10h, il n'y a pas de départ de masse. Quoique ce peut être un avantage au niveau de la flexibilité, ça cause l'inconvénient de créer de faibles pelotons. Je m'explique. Dans une course standard où le départ est en même temps pour tous le monde, si je suis trop faible pour suivre le groupe de tête, je vais nécessairement me ramasser par la suite avec un groupe un peu plus faible, dont la force devrait corresponde sensiblement à la mienne. Avec, le concept ''défi'', 3 cas de figures peuvent se passer: 1) je commence avec un groupe de ma force et on fait tout la ride ensemble, 2) je commence seul et je me fais rattrapper par un groupe rapide, dans lequel j'embarque, 3) je pars seul et je rattrappe un groupe. Aujourd'hui, c'est le cas 3 qui est arrivé (et c'est le plus probable statistiquement). Je suis parti et j'ai chassé pendant 30 minutes pour rattrapper un groupe au loin. Je me suis rapprocher à 10 secondes, mais j'étais trop toaster pour les rattrapper. C'est normal. Si disons chaque membre de ce groupe sont de ma force, c'est normal qu'ils aient plus vite que moi à cause de la draft. Cela fait que le concept défi fait donc que soit on roule seul de groupe en groupe ou on roule molo. Moins bon. J'ai roulé très fort sur la première partie du parcours, mais le diner a sérieusement diminuer mes performances dans la 2e moitié. J'ai terminé la ride avec un autre gars, et nous avons été complètement toasté à la fin. Pourtant, ce n'était que 120 km. Il y a des jours comme ça. En somme, j'ai fais une très belle randonnée, mais je crois que je préfère le beat et le défi d'une bonne vieille course.

Aucun commentaire: