dimanche, octobre 26, 2008

Mt. Algonquin Adirondack

J'avais le goût se sortir de Montréal et j'ai convainçu Marie-Claude de retourner faire du hiking dans les Adirondacks. L'objectif de la fin de semaine était de s'attaquer au Mont Algonquin, la 2e plus haute montagne des adirondacks. Cette montagne fait 5114pi, pour une dénivellée totale de 2935 pi (ce qui est pas mal et au moins 2 fois ce que l'on va retrouver normallement au Québec). Nous avions envie de gateaway et nous sommes parti le samedi, histoire de dormir à Lake Placid pour être bien reposé pour l'ascencion. Il pleuvait averse à Lake Placid quand nous sommes arrivés et cela n'augurait rien de bon pour le lendemain. Allait-il pleuvoir au point de devoir annuller le hiking? Ça restait à voir. Après un souper ordinaire (restaurant Stephano's), nous avons très bien dormi dans notre B&B (Spruce Lodge), ce qui nous a permi de nous lever de bonne heure pour commencer notre marche dimanche matin à 9h. Fort heureusement, la pluie était partie pour laisser la place à un ciel complètement sans nuage et un gros soleil. Le début de la piste était cependant bouetteux. Rien de catastrophique, mais c'est jamais très agréable. La chose s'est corsée plus loin. La piste a été transformé en ruisseau par l'eau descendant la montagne. Il fallait donc sauter de roches en roches pour garder les pieds au sec. Ça commencait presque à ressembler à du canyoning des les bouts les plus à pic. Et que dire des passages de ruisseaux, qui était épiques. Heureusement et étrangement, les roches offraient quand même une bonne adhérance. Cependant, ces difficultés ont eu raison de la patience de MC et nous sommes redescendu sans ''summiter'' à environ 1 miles du sommet (soit environ 1h et 600pi de dénivellé). J'étais déçu, mais l'objectif premier est de revenir, pas d'atteindre le sommet. La descente à mieux été que ce que l'on pensait. Ça a quand même fait 4h30 de marche. Mais pour le Mt. Algonquin, ce n'est qu'une partie remise...

View Larger Map

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Yo Johnny,
Algonquin c'est pas une facile, c'est la que Audy a failli mourir!!

En pensant, ton chum Guillaume c'est tu Beaudet son nom de famille car j'ai vu un gars a telelmag qui animait une émission de plein-air avec une camisole de Fidèl Lachance!!!
Yannick

jeanthibca a dit...

Allo Yannick,
Audy, c'est bien le gars qui a monté l'Everest il n'y a pas longtemps? Qu'est-ce qui lui ait arrivé pour manquer crever sur une petite montagne comme Algonquin?

C'est Guillaume Dallaire et je ne pense pas que sa relation avec Fidèle Lachance va jusqu'à acheter du linge avec sa face dessus!

Anonyme a dit...

Audy oui c'est le gars de L'everest
Ben tu vois toute les petites rivières que tu a traversées sur la roche, l'hiver ca devient des champ de glace très impressionnant!
Audy voulait monter plus vite et a décider de monter au milieu de la glace au lieu de rester près des arbres. L'un de ses crampons a laché de sa botte donc, un seul point d'appui, le corps tourne et zoum descende sur la glace à vitesse grand V! Le reste se résume a éviter 2 roches, en sauter une et a atterir sur une grosse branche!
Toutes les montagnes ont leurs dangers!
On a déjà dormi sur une chute dans les adirondacks car on pensait que c'était un beau spot dégagé!! Imagine si la glace avait cédé la nuit!!!
:)
Yannick