lundi, août 24, 2009

Vacances à Varadero: Jour 2









Le dimanche étant un jour de congé pour le personnel du centre de plongée, nous en profiter pour prendre l'un des scooters offerts en location par le resort et faire le tour des environs. C'est intéressant un scooter: mobilité et liberté totale. Nous avons appellé notre scooter "la vigourosa", en l'honneur de la moto dans le film "carnet de voyage", relatant le voyage initiatique du Che. Le premier arrêt de notre voyage fut la ville de Varadero, située à 10 km de l'hôtel. La ville est faite de petits bungalows colorés où habitent les gens travaillant dans les hôtels. Ça ressemble un peu à Wildwood, mais en plus "freestyle". Notre guide disait que Varadero avait rien de la vraie vie Cubaine et nous nous sommes dirigé vers la ville de Cardenas pour constater la différence. Cardenas est une ville de 100000 habitants situées à 10 km à l'Est de Varadero. Et si Cardenas représente bien la vraie vie Cubaine, c'est que cette dernière n'est pas facile. Cardenas, c'est très sale et ça sent vraiment fort la manure de cheval, qui sont nombreux à tirer des calèches dans la ville. Les édifices pourraient être très beau si ce ne serait de l'état de décripitude avancé. On dirait vraiment que les maisons n'ont pas été rénovée depuis la révolution, cette dernière ayant fêté son 50e anniversaire cette année. Tellement, que certains édifices ressemblent aux photos du Kosovo d'après la guerre. C'est dommage, car la ville aurait pu être belle avec un minimum d'entretient. Mon hypothèse est que les gens non pas d'incitatif à rénover, puisque la majorité des habitations appartiennent au gouvernement. Le retour c'est fait sans encombre. C'est très facile de circuler à Cuba: les routes sont belles et les gens sont habitués à dépasser les véhicules moins rapides. Ils n'ont pas vraiment le choix, puisque certaines voitures sont carrément pourries et c'est surprenant qu'elles roulent encore. Et il faut ajouter à ça les vieilles voitures américaines des années 50 et des camions émettant une boucane noire aussi impréssionnante qu'étouffante. Au moins, ces véhicules roulent toujours et c'est probablement pour ça que les cubains sont réputés comme étant les meilleurs mécaniciens au monde.

Aucun commentaire: