lundi, mai 28, 2012

Triathlon de Oka

Je participais en fin de semaine à mon premier triathlon de l'année: le triathlon de Oka. Je dois dire que j'étais vraiment content d'être là puisque j'ai combatu une blèssure au genou tout l'hiver. Ça a été dur sur le moral et je ne pensais pas m'en sortir. Mais c'est pas mal revenu aujourd'hui et ça fait environ 1 mois que j'ai pu commencé à appuyer sur l'accélérateur.

Je me cherchais un p'tit triathlon pour tester ma forme et Oka était parfait pour ça. Distance sprint, pas trop loin de Montréal, parcours pas trop dur, exactement ce que je cherchais.

La course avait lieu au parc de Oka, qui ne semblait pas vraiment ouvert. C'est positif puisqu'ils ont pu bloquer une route entière pour nous, mais ça a fait qu'on n'a pas pu avoir de "réchauffement" dans le lac des 2 montagnes avant le départ. Je mets réchauffement entre guillemets puisque l'eau était frette en tabarouette. C'est certain que j'avais mon wetsuit, mais j'ai tendance à hyperventilé quand je nage dans l'eau froide. Il parait qu'avoir la face en contact avec le liquide froid assez longtemps avant la course peut aider, mais ça n'a pas été une option ici. J'ai donc décidé de prendre ça relax histoire de ne pas me noyer. Malgré mon pace relativement relax, j'ai fini parmi les meilleurs nageurs, ce qui confirme que mon changement de technique a été efficace. Bonne affaire.

La transition nage-vélo a cependant été pas mal plus difficile que d'habitude. Mon cardio s'est emballé et ma patate a pompé à 170 pendant les 5 premières minutes sans que je pèse vraiment fort sur les pédales. Ça s'est rétabli, mais j'ai décidé de garder mon cardio sous le point de l'acide lactique pour tout le parcours de vélo puisque je voulais vraiment avoir une bonne course. Peut-être était-ce une des raisons pourquoi je perdais du terrrain dans les montées et j'en gagnais dans les descentes (je soupconne aussi que je suis trop lourd ou très aérodynamique...). Anyway, il va falloir que j'améliore mon vélo, puisque 33 km/h de moyenne pour un 20 km, ça pas assez vite à mon goût.

La course est habituellement ma bête noire. Cependant, je cours vraiment bien cette année depuis que j'ai changé ma technique. Au moins, ma blèssure aura eu quelque chose de positif. J'ai couru le 5 km avec un beat de 4 min /km et je n'étais pas très fatigué à la fin. J'estime que je pourrai tenir ce rythme sur un 10 km. J'ai bien hâte de voir ça.

Résultat ?? 4e. La gloire attendra!

Prochain triathlon: Mont-Tremblant dans 2 semaines. Je vais aller pédaler d'ici là.