jeudi, août 30, 2012

Crete: jour 1

Je reviens dans le temps pour parler de la Crète.

Notre première journée fut consacrée à la visite des trois villages situés en haut de la côte qui supplante d'Hersonisos. C'est trois jolis petits villages typiques.

En soirée, nous sommes allés voir un spectacle de danse folklorique. C'est assez spécial la danse grecque et les gars font pas mal toute la d'job. Le clou de la soirée fut quand le toit amovible de la salle s'est retracté pour qu'on ait un souper à la belle étoile. Le plus intéressant n'était pas le firnament, mais plutôt la réaction de Marie-Claude quand elle a entendue un grondement (celui des moteurs). Elle était persuadée que l'édifice allait s'écrouler sur nous et que nous allions finir nos jours en Grèce. Fait à noter: une p'tite salle paroissiale en Grèce a un toit amovible, mais on se demande encore quoi faire avec celui du stade Olympique....

mercredi, août 29, 2012

De retour à Mourial

Nous sommes enfin de retour à Mourial après 10h de vol avec des films ultra poches, une attente interminable à l'aéroport et pour finir, une ride de bus pour nous rendre chez nous.

Nous avons passé un très beau voyage et rien de croche nous ait arrivé. Nous sommes bien content.

Je vais publier les photos sous peu.

mardi, août 28, 2012

tour de athenes

nous avons fait aujourd hui le tour du athenes touristique, avec une visite obligee au parthenon. le tout etiat vraiment interessant et nous avons ete gates par une meteo pas trop chaude, c a d 30 degres c. tres suportable.




nous repartons demain pour mourial. en esperant que ce ne sera pas trop gris, parce qu'ici il a toujours fait beau. c'est pas trop complique, on peut se reveiller ici non pas en se demandant:'' est ce qui va faire beau'', mais plutot en se demandant a quel point il va faire chaud''. la vie est injuste!

lundi, août 27, 2012

Arrivee a athenes

Un ferry nous a apporter a athenes ou il fait un leger 40 degres celcius. Nous sommes alles directement a la piscine et nous commencons notre tour de ville des ce soir.

dimanche, août 26, 2012

Les plages en grece

Les plages grecques sont sensiblement differentes des plages c des caraibes. Premierement, elles sont plus petites. Une plage ici fait max 1 km et une stretch de 500 m est plus commune. Les plages sont enchassees au fond de petites criques et la prochaine plage peut etre seulement 2 km plus loin. Il est donc relativement facile de prendre un sentier pour en visiter plusieurs dans une meme apres midi.
Deuxiement point important: toutes la plages grecques sont publiques ce qui fait que tous peuvent les frequenter gratuitement. Cependant, elles sont souvent face a un hotel ou un restaurant qui y installe des chaises et des parasols payants. Il en coute donc entre 5 et 15 euros pour obtenir un chaise pour la journee. Mais il y a toujours des trous ou il est possible de s'installer gratis avec sa serviette.
Troisiemement, les plages sont pas mal bondees. Il y a du monde et comme mentione precedemment , les plages sont petites. Ca fait du monde au pied carre. Pas assez pour etre desagrable, mais c'est limite.
Quatriemement, c'est parfois un peu trash. Il y a des botch de cigarettes par endroits et l'ecologie ne regne pas en maitre ici.
Cinquiemement, il y a peu de vendeurs de cossins qui passent sur la plage et ils sont peu achalands. Bonne affaire. Et c'est toujours positifs quand le vendeur de beigne passe.
Sixiement, la transparance de l,eau peut varier selon le fond et les conditions climatique. C'etait assez opaque en crete, mais on etait dans le sens de la vague du large. On doit avoir 20 m de visibilite a certains endroita de myconos.
Finalement, il y a des top less, mais moins que dans d'autres plages europeenes. Meme pas 10 pourcents des filles sont topless. Il y a un peu de nudidme, mais c'est rarissime et ils vont dans une section specifique.
Tout ca pour dire que je doute qu'un canadien va aller en grece seulement pour les plages. Mais ca reste tres agreable, surtout comparativment a ce qu,on a au canada.  Et aller a la plage, c'est toujours le fun.