vendredi, décembre 27, 2013

Ski au massif

Notre première journée de ski est un succès total. Il fait beau, ce n'est pas froid, la neige est belle et il n y a pas beaucoup de monde. Vraiment une belle journée de ski!

jeudi, décembre 26, 2013

Hotel la ferme

Notre voyage du temps des fêtes est un voyage de ski au massif de Charlevoix et marie Claude a poursuivi son goût pour les hôtels de luxe en réservant a l hôtel la ferme. Malgré que ce dernier est la propriété des exploitants de la montagne , il est a l extérieur du site, a baie st Paul proche de la polyvalente pour ceux qui connaissent le coin. Le lieu est intéressant puisque on se sent a la campagne (avec la vue sur un champ) tout en étant a une distance de marche des rues commerçantes. J imagine que l emplacement de l hôtel a été choisi principalement puisqu il donne un accès direct au train ( sur la photo)

L hôtel est d architecture moderne avec un style qui me rappel les projets d eco habitations du nord de l Europe. C'est très beau, mais on remarque un léger manque de finition, un peu comme si les gars sur la construction du coin n étaient pas habitués a travailler ce genre de chose.

Nous allons en ski demain, mais nous avons profiter de l après midi pour aller au spa nordique de l hôtel. C'est toujours très agréable.

La suite demain.

mercredi, décembre 25, 2013

vendredi, décembre 20, 2013

Des nouvelles des chats

On me demande souvent des nouvelles des chats. Et voici: il fait froid et Mitaine s'est fait pousser tout qu'un manteau de fourrure. Elle est rendue IMMENSE. Pendant ce temps, Junior se cache en dessous des couvertes.


dimanche, novembre 24, 2013

Mt Whiteface hiking

J'ai continué ma lancé de hiking pour aller monter le Mt Whiteface dans les adirondacks. C'est la même montagne que vous pouvez skier, mais la piste de hiking prend la montagne par le côté. C'est un sommet qui m'échappait depuis un échec en raquettes (manque de temps à 200 m du sommet). Fait intéressant: la piste de Whiteface permet de faire 2 sommets intermédaires. J'ai donc emprunté la piste commençant sur Reservoir Lane pour arriver rapidement à Marble Mountain. J'ais pris l'embranchement pour Esther Mountain et je l'ai pas regretté. La piste pour Esther est étroite, mais ça fait une montée où la hauteur des arbres diminue à mesure que l'on monte, ce qui donne au participant une impression de grandeur. La finale de Whiteface est particulièrement intéressante: on a une hausse de la dénivélation pour finir avec une sorte de ridge qui se perd dans les nuages. Aussi, monter l'hiver permet d'éviter la cohue créée par la route permettant à tous et chacun de monter en char (comme le mont Washington). La route est fermée l'hiver, mais je l'ai inscrite sur ma liste de todo en vélo pour l'été prochain. En somme, Whiteface est une montée techniquement facile, assez abrute et assez longue (5h dans mon cas, vitesse turbo). À refaire en raquettes!









dimanche, novembre 17, 2013

Mt Jay

J'ai poursuivi ma série de hiking dans les adirondacks en allant samedi au Mt. Jay. Ce n'est pas une montagne très connue, mais elle aurait avantage à l'être. Elle a beaucoup de qualité: pas très loin de Montréal (2h10), pas très longue (j'ai fais l'A/R en 4h, prévoir un 5h à une vitesse standard) et elle offre surtout la possibilité de marcher sur un ridge de roches exposées sans avoir à aller en altitude. Ainsi, le Mt Jay a 4 sommets, dont le premier est atteint en environ 1h. Les autres se succèdent tout en étant entrecoupés de portion de forêt. Les portions rocheuses ne sont pas dangereuses, mais il y a quelques passages qui demandent d'utiliser ses mains. La piste a été nouvellement balisée, mais le balisage est un peu limite. C'est davantage en suivant une piste de lièvre (littéralement) que j'ai pu trouver mon chemin. Il serait difficile de se perdre, mais je conseille fortement l'usage d'un GPS pour ceux qui voudrait s'y aventurer l'hiver. À cet effet, je recommande toujours le très excellent site Alexhike.com, où il est possible d'avoir les tracés GPX des adirondacks. Priceless.








samedi, novembre 09, 2013

Mt Algonquin Adirondack

C'est un peu tard pour lancer ma saison de hiking, mais j'ai décidé de commencer en grand. J'avais du temps et je suis donc allé aujourd'hui au Mt Algonquin dans les Adirondacks (NY). C'est un sommet qui m'avait échappé puisque j'ai précédemment dû faire face à une rebellion de Marie-Claude qui ne voulait pas remonter un ruisseau gelé. Disons qu'elle avait des bons arguements.

J'étais aujourd'hui seul, et seul responsable de ma réussite ou de mon échec. J'ai décidé de partir léger, avec un minimum de linge. Erreur. Alors qu'il fait relativement chaud à Montréal, il y a de la neige dans les adirondacks. Le problème n'était pas le froid, mais plutôt les chaussures. Je suis parti avec des trail runners "water resistant" et j'ai pu rapidement conclure qu'ils n'étaient pas "waterproof". Tout ça pour vous dire qu'après 2h, j'avais les pieds bien trempés. Désagréable certe, mais ça n'a jamais tué personne.

J'ai pris le Mt Algonquin de face, par la trail que la plupart des gens prennent. J'ai encore dû faire face à un ruisseau gelé, mais ce n'était pas si glissant que ça. C'est comme si la première couche de glace était abrasive et elle donnait une adhérance correcte. C'est certain que j'aurais pris des crampons (prochain item sur ma liste d'achat), mais ça se faisait correctement juste avec des batons (quoique la descente était vraiment périlleuse). J'ai monté super vite et j'ai pu prendre le crochet menant au Mt Wright.


C'était vraiment super bon, plus qu'Algonquin à mon avis. J'ai pas l'air d'avoir du fun sur la photo parce qu'il vente en chien.


Le sommet d'Algonquin a été conquis rapidement et j'ai décidé de compléter la boucle par Avanlache Pass plutôt que de revenir sur mes pas. J'aime ça faire des boucles (vs des aller-retour). La piste Avalanche Pass valait vraiment la peine, je vous laisse conclure avec les photos.



J'ai fais le tout en 6h30, ce qui est 1h30 plus rapide que ce que j'avais prévu. Ça doit être que je suis encore un peu en forme !

En passant, je recommande vraiment ce site sur la randonnée au Québec si vous cherché un endroit où aller vous promener.

mercredi, août 28, 2013

Cape Cod

Prendre ses vacances en juin, c'est bien le fun, mais c'est looonnng rendu en août. On étaient dû pour des vacances et on n'avait pas vu la mer de l'année. On s'entend pour dire qu'une fin de semaine sur la côte est était nécessaire et c'est vers Cape Cod que nous avons été.

Pourquoi Cape Cod ? Il n'y avait pas de raison en particulier. Bien franchement, c'était la seule place sur la cote où il y avait de l'hébergement à une distance raisonnable de char. Et ce qui pourrait avoir l'air d'un choix par dépit s'est révelé une excellente décision.

Pour faire court: nous avons eu des vacances exceptionnelle.

Premièrement, Marie-Claude a trouvé un super auberge: le Chatham Gables Inn. C'est une auberge de 10 chambres tenues par un couple de retraité. Le décor est chaleureux, luxueux et typique de la place. La chambre était très confortable et il y avait un paquet de petits à côtés le fun: vin et fromage à 17h, chocolats, chaises à emporter pour aller sur la place. Le gros kit quoi. Vraiment un bel endroit.

Autre point qui a rendu notre voyage vraiment super: il a fait un temps superbe. Du genre gros soleil tout le temps. Disons que ça change d'avec Montréal.

Voici en résumé ce qu'on a fait:

Vendredi, nous sommes partis à 6h du mat' pour arriver là bas vers 13h. Nous nous sommes dirigés sur la plage de Chatham où la température de l'eau nous a empêché de nous baigner. Nous avons snacker au marché de poissons où nous attendaient de suprenant acras. Nous avons terminé la soirée à la taverne de la place où j'ai pris une montagne de coquillage frits. D'ailleurs, c'est une sorte de constante du voyage: nous aurions pu facilement manger avec seulement une assiette pour deux. Ça en était parfois ridicule. Mais bon, ç a fait partie de l'expérience.



Samedi, Marie-Claude a battu son record de distance en becyk pour faire 75 km. Ce n'est pas rien. Nous avons pris la piste cyclable qui a remplacée un ancien chemin de fer pour aller de Chatham à Orléans. Le parcours n'est pas difficile, pas trop crowdé et exceptionnellement beau. Quoiqu'il serait possible d'aller vite, mieux vaut regarder le paysage. C'est facilement la plus belle ride de vélo que j'ai fais de l'été. Nous sommes arrêté à la place de Orléans où nous avons vu ce que tous pensaient être un requin. C'était finalement un sunfish. Par rapport aux requins, il y en a pas mal dans le coin suite à l'explosion de la population locale de phoques, la nourriture #1 des grands requins blancs. Il y a eu des attaques, mais ça ne fait pas vraiment peur aux locaux. Juste pour vous dire, il y a des requins blancs en peluche dans les tourist shops et le sticker de parking des locaux est en forme de requin... J'imagine qu'ils ont décidé d'en rire un peu, surtout quand on pense que Jaws a été tourné tout près...



Dimanche: nous sommes parti de la plage "Coast Guard" et nous avons roulé sur la piste cyclable allant vers le nord jusqu'à Wellfleet. Nous avons visité toutes les plages en passant et c'était très beau. Nous nous sommes baignés à la plage de Coast Guard par la suite et l'eau était tout à fait endurable. On s'est même baigné 45 min pour vous dire. On a jamais vraiment compris pourquoi l'eau était 10 degrés plus chaude 50 km plus au nord, mais ça se prend bien. Après avoir brûlé bien comme il faut au soleil, on est aller faire un tour de char qui nous a amené au phare de Truro, avec un arrêt dans un lobster rolls shack, évidemment.



Lundi, nous sommes allés faire une dernière ride de becyk avant de repartir. Au passage, nous avons visité la légendaire usine de chips Cape Cod.

Tout ça pour dire que ça a été un voyage de rêve. Et que nous allons probablement retourner à Cape Cod l'an prochain.

lundi, juillet 15, 2013

Terrasse: et voilà

2500 vis
2000 pieds de bois
60 heures d'ouvrage
bien du stress
et du fun
...
c'est ce que ça a pris pour bâtir une terrasse sur notre toit. Nous avons maintenant une vue imprenable sur le Mont-Royal et le Stade (sur la photo).

C'est la plus grosse chose que j'ai jamais contruite et je suis bien content. De la création des plans jusqu'à la dernière vis, ce fut tout qu'une aventure pour laquelle je tiens à remercier: Vincent pour avoir parti la structure, Jean-Philippe pour les coupes difficiles, Sébastien pour les vis, mon père pour les barrières, mon frère pour les coupes au 45 et Marie-Claude qui m'a enduré en plus de participer activement à la construction.

Faque venez faire un tour si vous êtes à Montréal. Vous allez voir, c'est pas mal agréable de prendre un verre là haut.
Posted by Picasa

dimanche, juin 16, 2013

En retrospective

Nous sommes a l aeroport de paris en attendant notre vol vers mtl. Voici mes impressions generales par rapport a chacun des endroits que nous avons visite.

Londres: l'impression que nous avons eu, c'est que c'est probablement la que nous voudrions vivre si on demenagerait en europe. C'est vivant, moderne et juste assez bien organise.

Dusseldorf: la surprise du voyage. On s'attendait a une ville industrielle un peu terne, mais on a eu droit a une ville ou il fait bon vivre et ou les gens ont du fun.

Fussen: peut etre la deception du voyage. Ce n'est pas la faute de l'endroit, il faut blamer la meteo. On etait aller la pour faire du hiking et on a pas pu en faire a cause de la pluie. Sinon, les chateaux valaient vraiment le deplacement.

Munich: vraiment une belle ville, ou tout est a moins de 15 minutes de marche. Et quoi de mieux que de prendre un biere en plein air?

Lille: ah nostalgie..

Paris: une explosion de culture. L'offre artisitque (officielle ou plus indie) est tout simplement impressionnante. C'est tres vivant et le melange des cultures et des generations semble donner un nouveau souffle a l'endroit. Bemol: les scooters font que l'air est serieusement pollue. Et d'autres element font que je ne pense pas que je m'y plairait a long terme.

La cuisine: la cusine anglaise semble sur le point de se renouveller, la cuisine allemande est bien ancree dans ses traditions, et la cuisine francaise est a la hauteur de sa reputation. Ce n'est pas trop complique: un restaurant francais et soit tres bon ou franchement excellent. Meme chose pour la bouffe de rue et ce qu'on achetait au marche.

Les transports: c'est toujours un choc de comparer les transports europeens et canadiens. En allemagne, tous les taxis sont des mercedes avec du cuir super propres. On a pris un train de banlieue a munich qui allait plus vite que le train quebec mtl. Un billet d avion coute moins de 100 euros avec tous les frais. Les routes ne donnent pas l'impression de rouler a kaboul. Le transport en commun de dusseldorf est plus developpe que celui de mtl, malgre une population 3 fois moins grande (et un culte de la voiture equivalent a ce qu'on a au qubec). Etk, y'a vraiment des gens qui devrait prendre des notes de ce qui se fait ici.

Finalement, on a vraiment fait un super voyage.

samedi, juin 15, 2013

paris jour 2

nous avions un 2e jour a paris et nous l avons utilise pleinement. detail important : il y a a paris (et a lille) un systeme de velo libre service sensiblement ressemblant au bixi. cependant l abonnement journalier coute seulement 1 euro. nous avons donc utilise extensivement ce moyen de transport qui est a la fois efficace, peu couteux et qui change de la marche. nous avons donc commence par aller visiter un marche situe pres de la Bastille pour ensuite aller pique niquer a monmarte. nous sommes ensuite alles sur les champs elises pour finir a la place trocadero. classique, mais toujours beau. le velib est pratique, mais c est souvent difficile de trouver une station avec deux velos de libre. mais bon, c est tres pratiqueetbeaucoup moins cher qu a montreal. nous avons termine notre journee dans un super bistro choisi par marie claude. c est la fin des vacances, nous repartins a mtl demain. c est la vie

lille

hier c etait le retour aux sources puisque nous avons fait un tour a lille. nous sommes retournes ou nous avions nos habitudes et nous avons fait un tour de vile pour apprendre tout ce quem nous avions manque. d ailleur nous avons appris l existance d une cathedarle dans notre ancien quartier. incroyable que l on ait manque ca. aussi, canous a montre encore une fois a quel point lille est une belle ville. plus que paris a certains egarts. et la biere y est bien bonne.

jeudi, juin 13, 2013

Paris jour 1

Nous avons pris le tgv pour faire le trajet enter Munich et Paris. La nous attendais 2 surprises : un hotel tres cool comme Marie Claude saint les choisir et la plume.

Mc ovulation aller aux galleries Lafayette et nous avons galore pendant 1h pour finalement be Jamari's s y render.

J,ai arrested le cal afire et j ai redirgie nos efforts vers le centre George's pompidoux. La nous attendais une collection exception else d art moderne. La plume etait terminate a notre sortie et nous omens revenus a l hotel a pied.

Demain, ca va être tout en nostalgia parce que nous allows a Lille.

mercredi, juin 12, 2013

Munich: jour 2

Nous avions une journee complete a munich et nous pouvions visiter en grand.

La majorite de la journee a ete consacree a un tour en velo. C'etait tres bien organiser et interessant. Ca fait du bien d'arreter de marcher pour une fois.

Apres ca, nous sommes alles visiter la residence royale. C'est immense, du genre qu'on a marcher 1h30 juste pour faire le tour. Serieusement, ca doit au moins faire 1 km carre. Note: l'immense majorite du palais a ete reconstruit a l'identique puisque l'original est disparu en fumee suite a la 2e guerre mondiale.

Nous avons fini la journee a notre biergarten perfere et nous nous preparons pour le souper. On va viser quelque chose de simple puisque la gastronomie semble hors de porte ici. Hier, nous sommes alles dans un resto relativement cher et c'etait bon, quoique assez classique. On imagine que c'est difficle de sortir des specialites allemandes si on ne connait pas les spots speciaux.

Finalement, nous partons demain pour paris. A suivre.

mardi, juin 11, 2013

La cuisine allemande

Si je vous parle de cuisine allemande, vous allez probablement avoir choucroute et saucisses en tete. Et bien, vous n'etes pas loin de la realite, quoiqu'il y ait beaucoup plus que ca. Un repas typiquement allemand ressemble a une viande (souvent du porc) accompagne de patates (sous toutes ces formes) et d'une sauce brune. Les variations inclues l'addition de choucroute ou de spatzles (sorte de pates). Le tout est tres bon, mais disons que ce n'est pas de la grande cuisine a la francaise. Dans un sens, ca ressemble a la cusine quebecoise: c'est bon, ca fait le travail, mais ce n'est pas le genre de truc qui va gagner un statut international. Nuance importante: les gens ici sont fiers de leur cuisine et il est tres facile de manger allemand. Nous trouvons que le meilleur est les charcuteries. Les saucisses sont excellentes et il y en a une variete infinie. Le dejeuner allemand rivalise assez bien avec le dejeuner anglais. Il y a une variete importante de viandes froides et de fromages tranches, auxquels s'ajoute des oeufs, du yogourts et du pain. Vous comprennez que c'est facile de se faire un dejeuner a haute teneur en proteine parfait pour visiter longtemps. Le pain allemand n'a rien a envier a n'importe quelle autre sorte de glucides. Les pains aux grains sont a notre avis les meilleurs. Dommage que leur equivalent ne puisse etre trouve a l'exterieur de l'allemagne. Autre element culinaire ou l'allemagne domine totalement: les viennoiseries et brioches. Le strudel aux pommes est litteralement parfais. Il y a des trucs qui ont teste nos limites. Par exemple, une sorte de boules de patate et de semoule est parfois servies en accompagnement. La texture est bizarre et ca manque serieusement de gout. Mais les locaux ont l'air d'apprecier. C'est la saison des asperges et on dirait que cela a declancher une sorte d'obsession collective dans tout le pays. Il y a des menus speciaux a base d'asperge dans tous les restaurants. J'ai vu un line up en face d'un petit kiosque vendant des asperges sur le bord de la route! Il faut dire que les grosses asperges blanches allemandes sont effectivement excellentes. Conclusion: nous mangeons allemand a presque tous les repas et nous ne mourrons pas de faim.

Munich jour 1

On avait prevu 2 jours a fussen, l'un pour les chateaux et le 2e pour le hiling. Il a plu les 2 jours et nous avons donc decider de skipper le hiking pour aller directement a munich.

Arrives en apres midi, nous sommes alles au deutsch museum, le musee des sciences et technologies. C'est vraiment un gros musee, avec des expos impressionnantes sur la marine, l'aviation et les machines qui produisent les objets de tous les jours. Certaines expos datent un peu, mais l'ensemble est interessant.

Nous sommes ensuite alles au marche et j'ai ensuite pu faire la moitie du english garden (mega parc urbain) a la course.

Ce soir, nous allons dans un biergarten pour ensuite finir au resto.

lundi, juin 10, 2013

Fussen

Ça fait deux jours que nous sommes à fussen. C est une petite ville 100km au sud de Munich, au pied des alpes. On pourrait marcher jusqu en Autriche. Nous sommes la pour deux choses le bikini et les châteaux à la Disney. Il pleut aujourd'hui hui. Nous avons donc décider d aller voir les châteaux. Ces derniers ont été construits après 1850 par un roi passionne de chevaliers médiévaux. Il a construit des châteaux selon ses idéaux de l époque, ce qui donne une saveur très romantique à la chose. Ça reste très impressionnant et très beau.

Quoi d autres? Fussen est une petite ville assez touristique mais très agréable. Il y a quelques restaurants très authentiques ou des vieux monsieurs alignent les bières. D ailleurs, la bière est excellente et elle ne donne pas mal à la tête quelque soit la quantité consommées. Magie!

Demain, il annonce beau et nous allons aller nous promener dans la montagne.

samedi, juin 08, 2013

dusseldorf: le mariage

aujourd hui, c'etait le grand jour du mariage. le vrai mariage religieux avce la robe pis toute pis toute.

 en fait, ma journee a commencee apoec une course sur le bord du rhin. une piste cyclable borde le rhin et elle est accessible aux coureurs . c'etait magnifique, probablemet la plus belle course de mon annee.

 apres ca, nous nous sommmes habilles pour nous rendre ensuite a l'eglise. c'etait une grosse eglise protestante et surprisdre la prete etait une femme!  disons qu'on est pas pret de voir cas au quebec.

 c'etait bien cute, quoi qu'on a rien compris. apres avait lieu la reception, organisee pres d'un biergarten sur le bord du rhin. l'endroit etait magnifique et la meteo superbe.

 le reste a ete assez semblable a un mariage quebecoiser: on mange , on boit et on danse. les nuances sont que la biere arrive en  flot continu et que les chnsons allemandes sont celles qui pognernt le plus.

 c'etait vraiment le fun et vous vous ecris ca a 3h du mat. les fautes de frappe sdont dues au fait que je ne vois pas ce que j'ecris sur ma tablette.

 demain destination fussen au pied des alpes allemades.

vendredi, juin 07, 2013

Dusseldorf

Aujourd hui avait lieu le grand jour: le mariage. C'est en fait le premier de 2 puisqu'on va avoir droit demain a un mariage religieux.

Ce fut un mariage civil, donc assez sommaire mais bien cute quand meme. Ca fait toujours drole d'assister a une ceremonie auquel on ne comprend pas un mot.

Apres la ceremonie nous sommes alles luncher avec la famille et nous sommes ensuite partis faire le tour de la ville. Dusseldorf, c'est franchement riche et chic. Ici, une bmw m'impressionne personne. Les terrasses sont bondees de gens bien habilles et on voit clairement que la population a plus peur de la fin du monde que la fin du mois.

L'ensemble de la ville est coquette et tres propre, ce qui fait un contraste interessant avec montreal. Malgre une population d'environ 600000 personnes, il y a plusieurs rues pleines de bars pleins a craquer (imaginez plusieurs grandes allees avec pas mal plus de monde). Les jeunes et les vieux etaient sortis en masse aujourdhui et l'atmosphere etait tres festive. Il faut dire qu'il fait un temps superbe, une premiere dans la region depuis l'automne a ce qui parait.

Fait interessant par rapport a dusseldorf: ici la biere est servie dans de petits verres qui sont remplaces par des pleins des qu'ils sont vides. Il faut demander au serveur d'arreter et il compte alors le bill a partir d'une serie de traits faits sur le sous verre. Benefice: la biere reste froide.

Nous avons beaucoup apprecie dusseldorf. Le vibe y est excellent. C'est toujours interessant pour une ville qui est loin d'etre sur l'ecran radar touristique.

jeudi, juin 06, 2013

arrivee a dusseldorf

nous avons pris un avion de londres pour atterrir a dusseldorf(allemagne) pour la raison principale de notre voyage: assister au mariage de mon ami marc antoine. nous residons a l'hotel ou aura lieu la reception. c'est en banlieu et c'est bucolique. il fait tres beau et on espere que ca va tenir.

mercredi, juin 05, 2013

Londres

Je vous ecris alors que nous passons notre 2e journee a londres. Nous sommes arrives hier apres un vol sans histoire. Hier, nous sommes alles a la tour de londres, ou sont entreposes les bijoux de la couronne (anectdote: il y avait un signe ''in use'' a la place d'une des couronnes puisqu'il y avait au meme moment une ceremonie marquant le 60e du courronnement d'elizabeth) et notre soiree a ete ponctuee d'une piece de theatre tres drole. Aujourdhui nous avons marche sur le bord de la tamise, en prennant le temps d'aller voir les sights tels que le tate modern et la cathedrale st paul.

Il fait tres beau et on a bien du fun. Demain, nous allons courrir quelque part avant de nous envoller vers dusseldorf.

lundi, mai 27, 2013

Triathlon de Oka: mon résultat

Et oui, la saison du triathlon est partie. Je courrais dimanche mon premier triathlon de l'année, celui de Oka. Je l'avais fais l'an dernier et j'avais pas mal aimé. La natation a lieu dans le lac des deux montagnes, le vélo sur une route fermée du parc et la course est dans le bois. Parfait quoi.

Et en plus, il faisait particulièrement beau l'an dernier. Disons que j'ai eu cette année droit à un retour vers la moyenne spectaculaire. Toute la course a eu lieu sous une tite-pluie froide à 10 degré celcius. Et je peux vous garantir qu'il faisait frette.

Le tout a évidemment commencé par la natation. L'eau n'était pas juste frette, elle était super frette. Du genre: "Old Orchard, c'est des peanuts". Pour vous donner une idée, un compétiteur parti seulement avec un wetsuit "shorty" a revirer de bord !

Je n'ai  pas eu le temps de m'échauffer et je suis parti sans avoir la chance de me réhabituer à mon wetsuit. C'était un peu bizarre au début, mais j'ai fini par reprendre un semblant de fluidité. Mais l'eau était froide. Sur la tête, c'était comme sortir à -20 l'hiver pas de tuque après avoir pris une douche. Et j'avais l'impréssion de mettre mes mains dans la neige à chaque fois que je les entraient dans l'eau. Et en plus, j'ai tendance à hyperventilé quand je dois subir de l'eau hyperfroide. J'ai donc décider de partir tranquille et de "faire ma course". J'ai vraiment amélioré ma technique puisque, même si j'ai nagé à un pace de 2 km, je suis sorti 4e de l'eau. C'est un bon début.

J'avais eu froid, mais ce n'était rien comparé à la partie en vélo. Imaginez aller faire du becyk sous la pluie APRÈS une douche froide. Et bien, c'était exactement ce que je m'apprêtais à faire. Pour la première fois en carrière, j'ai pris le temps de m'essuyer avec une servitte et j'ai mis un gilet de vélo long ET isolé. J'ai peut-être perdu 30 sec-1 min, mais y'a quand même des limites au masochisme. La ride de vélo a été disons bizarre. Il faisait froid et je ne sentais pas trop mes jambes. Je ne savais pas comment me "pacer" malgré que je porte un cardiomètre. Après coup, j'ai eu l'impréssion de ne pas avoir assez poussé. Le pire était vraiment de supporter mes pieds gelés. Imaginez encore: je fais du vélo sous la pluie, avec des souliers extrêmement bien ventilés pas de bas et la pratique du vélo a tendance à réduire la circulation sanguine aux pieds. C'était horrible. Et j'avais l'impréssion que mes chevilles allaient casser en 2 quand je suis débarqué du vélo pour entreprendre le reste du parcours à la course. J'avais tellement froid aux pieds que ça a pris au moins 1 km de course avant que ça dégèle et que j'aie 100 % de mes sensations aux niveaux des pieds.

Ce qui est positif à la course, c'est que c'est un sport où il est facile d'accumuler de la chaleur. C'est normalement un désavantage pour moi quand je dois courir au gros soleil, mais c'était vraiment le bienvenue en fin de semaine. Le vélo ne m'a pas trop fatigué et j'ai couru à un bon rythme. Je pensais pouvoir finir tranquille jusqu'à ce que je constate qu'un autre coureur commençait à me chauffer les fesses. J'ai accéléré de 30 sec au km dans le dernier kilomètre, ce qui a fait que je pensais quasiment vomir au finish. Mais j'ai terminé 30 sec devant mon plus proche concurrent.

Tout ça pour dire que j'ai terminé 1er dans ma catégorie et 5e overall. Je dois dire que j'ai profiter de peloton très réduit puisqu'ily avait seulement 52 coureurs dans la catégorie des hommes (vs 100-200 pour un triathlon standard). J'avais vraiment froid et je ne suis pas resté pour les médailles.

J'ai aussi amélioré mon temps de plus d'une minute avec des gains à la natation et au vélo. Ça augure bien pour le reste de la saison.

jeudi, mai 02, 2013

Demi marathon de Montréal

Je participais en fin de semaine dernière au demi marathon de Montréal. C'est la course qui sonne le départ de la saison des courses et ma dernière participation datait à 2011 (ayant manqué l'an dernier pour cause de blèssures). Je me suis inscrit à la dernière minute puisque je ne connaissais pas mon niveau de forme en janvier et aussi parce qu'il arrive souvent que cette course ait lieu sous la pluie frette, compte tenu du fait qu'elle est en avril. Mon ami Sébastien m'a poussé à m'inscrire, chose que je n'ai pas regretté.

Je n'ai pas regretté mon inscription pour 2 raisons: premièrement, il faisait un temps superbe, un beau 18oC, plein  soleil et sans vent. La température parfaite pour faire du sport. Deuxièmement, j'ai le plaisir d'annoncer que j'ai battu mon record personnel, finissant en 1h34:10 (mon PB précédent était 1h37). Pas trop mal pour quelqu'un qui déménagé une personne la veille !

Voici le récit de ma course. J'ai décidé de partir relativement tranquillement, puisque je ne connaissais pas mon pace sur 21 km. Ça allait très bien et j'ai décidé de suivre le "lapin" (pacer) de 1h30 (c'est quelqu'un engagé par la course pour courir en 1h30, ce qui permet à ceux qui veulent faire ce temps de se mettre sur le cruise control). Ça allait très bien, mais je sentais que c'était un peu vite à 4min15 /km. Je sentais que j'étais nettement plus confortable à 4min20/ km. J'ai pu suivre le lapin jusqu'à la moitié, ce qui m'a donné un excellent temps de 42 min au premier 10 km (mon record est 40.5 min /10 km). J'étais alors certain de ne pas pouvoir finir à ce rythme et j'ai commencé à ralentir. La fatigue a commencée à rentrer et j'ai graduellement ralenti pour finir à 5 min/km, et ce pour le même effort perçu (c'est ce qui fait mal). À la fin, j'étais vraiment fatigué, mes jambes ne tournaient plus et ma cadence a sérieusement ralentie. Cependant, j'étais assuré de battre mon PB, ce qui m'a motivé à continuer à mettre du gaz.


J'ai fini l'épreuve moins fatigué que la dernière fois, où j'étais vraiment à fond (je n'aurais pas pu faire un autre km). Somme toutes, j'ai bien aimé mon expérience, mais mon niveau de fatigue à la fin commence à me faire regretté de m'avoir inscrit au marathon (full 42 km) de Montréal en septembre. Mais bon, j'ai le temps d'améliorer mon endurance d'ici là.

lundi, mars 11, 2013

Ski à Sunday River

Pour ma fête, je demande toujours la même chose à Marie-Claude: un voyage de ski. Et c'est devenu une tradition: Whistler l'an passé, Whiteface avant, Charlevoix, Vermont, etc. J'ai l'objectif d'avoir visité tous les grands centres de ski du nord-est américain d'ici la fin de la décénnie.

Cette année, je voulais vraiment aller à Sunday River, Maine. Pourquoi ? C'est fréquemment cité comme l'un des plus beaux centres dans le nord-est et c'est assez loin (4h de Mtl). Ça prend donc une occasion spéciale pour s'y rendre.

Initialement, on était supposé aller là dans la fin de semaine du 14 février. Malheureusement, c'était aussi celle où il y a eu la méga tempête de neige aux États-Unis. Parfait pour le ski, mais il faut quand même se rendre ! Après avoir considéré le pont toujours d'jammé à 19h + les tites-routes américaines glissantes remplies d'orignaux, nous avons décidé de reprendre notre voyage et notre hôtel a gentiment accepté de reporter notre réservation. Ouf !

Le grand jour était en fin de semaine. Nous sommes partis vendredi en milieu d'après midi pour arriver au Bethel Inn environ 4h30 plus tard (le Bethel Inn est situé a Bethel, à 5 min de la montagne. C'est où Bethel: au milieu de nul part en plein milieu du Maine).

Marie-Claude affectionne particulièrement les hôtels de luxe, spécialisement pour les occasions spéciales. Elle avait de grand espoir pour cette grande auberge centenaire aux parements de bois. On a été assez déçu quand nous sommes arrivés à notre chambre, situé dans une sorte de mini-condo. C'était dans une sorte de demi-sous-sol et la finition était loin d'être luxueuse. C'est du genre à condo de ski, avec quelque chose de fonctionnel, mais totalement dénué d'âme. Pas ce que Marie-Claude espérait et avait payé pour. Elle est allé parler au management, qui n'a rien pu faire puisque c'était supposément plein. Aussi, on s'est rendu compte qu'on était déjà upgradé, c'est vous dire. Au moins, il y avait un foyer au propane. Généalement, on trouvait que l'hôtel était plein de bonnes intentions, mais qu'il y avait un problème sérieux au niveau de l'exécution.

Nous sommes allés souper au restorant de l'hôtel qui était limite correct, mais au moins pas cher (80$ /2 avec le vin). BTW: dans le Maine, la bouffe est pas chère, mais le logement coûte la peau des fesses).

On s'est réconcilié avec l'endroit le lendemain au ski. La neige était parfaite: rapide, pas de glace avec un edge sans fin. En plus, il n'y avait presque pas de monde. Je pouvais faire du slalom géant à full pinne et prendre la piste à moi tout seul. Et Sunday River est le paradis de la bosse. Il y a des pistes à bosses qui font presque toute la montagne. De quoi avoir les quadriceps en feu ! C'est un peu comme si la montagne avait été faite spécialement pour moi, qui aime particulièrement le GS et la bosse.



Autre point très positif: il faisait vraiment beau. Du genre trop beau puisqu'on avait chaud dans notre suit. Mais prendre un bière sans manteau à l'extérieur en mars, c'est priceless.


Constat général: la nourriture des centres de ski américains est nettement supérieure à ce qui se sert au Canada. Et les portions sont démentielles.

Quoi de mieux après une journée de ski qu'aller à la piscine chauffée de l'hôtel ? Et là, on a été pris par surprise par la barmaid qui servait des drinks. Je pense que c'est le bar qui vire le plus de toute la ville.




Nous sommes ensuite allé manger au restaurant italien en face de l'hôtel. C'est du "american-italian", et c'était très bon. Surtout après une journée de ski !

Le lendemain, nous avons décidé de faire la grasse matinée et d'aller en ski de fond. Justement, il y a 40 km de pistes juste à l'hôtel. Il faisait chaud et les pistes n'étaient pas profonde. C'était presque impraticable en classique et j'ai montré le skate à Marie-Claude. Elle était pas mal bonne ! (NB. Les pistes de skate était parfaites).

Le retour se faisait par le Mont Washington. Puisque c'était une des rares journées où le sommet était sans nuage, nous sommes allés voir si on pouvait monter là en auto. Malheureusement, la route est seulement particable par une sorte de minibus sur chenilles qui coûte 50 $ / pers. Nous avons passé notre chemin pour aller à la recherche du meilleur bourbon du liquor store local.


On était en mode road trip et on s'est donné l'objectif d'aller manger dans un vrai diner comme ceux dans les films tournés sur la route 66. Mission accomplie: nous en avons trouvé un en forme de wagon de train à Littleton, NH. L'ambiance était plus qu'autentique.



En somme, Sunday River est une vraie destination de ski. Par là, je veux dire qu'il faut y aller pour le ski, et pas pour les à côtés. Et on a passé un super voyage !