lundi, juillet 14, 2014

Triathlon de Sherbrooke: mon résultat

Je participais en fin de semaine à mon 3e triathlon de l'année: le triathlon Challenge O2 de Sherbrooke. Il faudrait plutôt dire le triathlon de Ste-Catherine de Hatley puisque c'est là que se déroulait l'événement. M'inscrire à ce triathlon était loin d'être un de mes objectifs de l'année puisque c'est là que j'avais vraiment souffert il y a 2 ans (lire le récit). Mais bon, c'était pas mal seulement celui-là qui fittait dans mon horaire après mon abandon au triathlon de St-Lambert et considérant les frais exorbitants (près de 150$) demandés par le triathlon de Magog (qui va se tenir la semaine prochaine). Je me suis donc inscrit à la dernière minute sachant très bien qu'il annoncait de la pluie.

J'ai pu m'entrainer en masse à monter des côtes et j'ai eu le temps de faire un "taper" (break d'entrainement avant la course de qualité). Cependant, je me suis pas mal fatigué à faire des travaux de construction la veille. Plusieurs montées et descentes de nos omniprésents escaliers ont réussi à me magagné un ti-peu.

Contrairement à mon habitude, je suis arrivé assez tôt, ce qui m'a permis de l'échauffer pleinement, et surtout, de tester mon matériel. Malheureusement, je me suis aperçu que j'avais perdu mon dossard juste avant d'entrer à l'eau. J'ai dû égarer le sac donné par l'organisation quelque part. J'ai eu la chance d'avoir mon dossard remplacé rapidement, et avec un 2e t-shirt de la course en prime !

J'ai établis le plan de match suivant sachant que je n'étais pas au sommet de ma forme, et surtout considérant les côtes qui m'attendait dans le parcours: je me concentre sur ma technique à la natation et je garde mon cardio entre 150 et 160 pendant le vélo. C'est un plan qui avait très bien été au triathlon de Drummondville et disons qu'il y a peu de raisons de changer une formule gagnante.

Je suis rentré dans l'eau en n'ayant pas tout à fait terminé de digéré mon déjeuner. C'est quelque chose qui représente toujours un risque de crampe, et une raison de plus de "faire SA course" à la natation. Le départ a bien été et je sentais très bien l'eau, avec d'excellents appuis. J'ai donc terminé près des meilleurs. So far so good.

Mon mollet a crampé lorsque je suis embarqué sur mon vélo, c'est parti en moins de 5 secondes, mais c'est quelque chose que j'ai dû garder à l'oeil pendant toute la course. La ride de vélo était vraiment belle. C'est un endroit que je conseille à tous les cyclistes récréatifs: le paysage est superbe et la route est assez lisse. Les côtes étaient moins pire qu'il y a 2 ans, malgré que les descentes restaient assez rapide. Et en position aéro sur un vélo de contre-la-montre, c'est comme chauvaucher un missle Tomahawk: ça va vite et les erreurs ne pardonnent pas. Malheureusement, c'est seulement sur le vélo que je me suis aperçu que j'ai pris une bouteille d'eau vs du gatorade. Quelle erreur de débutant ! La fringle me guète et je suis bien content d'avoir sur-déjeuner. J'ai passé le parcours sans trop m'épuiser les jambes, quoique je n'aurais pas pris 10 km de plus.

Mes entrainements de transition vélo-course ont payés puisque je suis repartis à la course vraiment bien. Mes jambes étaient rapides et c'était super. En plus, une légère pluie s'est mise à tomber: une vraie bénédiction pour quelqu'un comme moi qui performe mal à la chaleur (et qui déteste courir les pieds mouillés). Fait intéressant: un ravitaillement proposait du Coke et houlala que c'était bon ! NB. le Coke est une boisson super populaire chez les coureurs du Tour de France, ça reste de l'eau sucrée après tout. Je courais assez bien jusqu'au 7e kilomètres où mes jambes ont comme arrêter d'avancer. Le neuro-musculaire m'a vraiment laissé tomber et ça n'a pas pris de temps pour que la 1ere fille me dépasse, même si elle est partie 2 min après moi (elle a quand même fini avec un temps de course de 38 min sur un parcours côteux!). J'ai fini assez tranquillement sans savoir ma vitesse réelle puisque j'avais laissé mon accéléromètre dans ma poche de pantalon. Bravo champion...

J'ai quand même terminé 3e dans ma catégorie et 8e overall. Pas si pire!

Un bravo final à l'organisation, la logistique était vraiment exceptionnelle.

Aucun commentaire: