dimanche, juin 15, 2014

Triathlon de Drummondville: mon résultat

Samedi, je participais à mon 2e triathlon de l'année: celui de Drummondville. Le triathlon de Drummondville est l'un des plus vieux au Québec et c'était un classique auquel je n'avais jamais participé. C'était le temps de le faire!

On a eu une météo exécrable toute la semaine qui était supposée se rétablir juste à temps pour mon départ. Malheureusement, c'est sous une pluie battante que j'ai dû setuper mon vélo. Il faisait tellement frette que j'ai mis mon wetsuit pour préparer mon vélo. Et je n'étais pas le seul puisque c'est une pratique qui a été imitée par plusieurs de mes collègues. J'ai franchement regretté avoir laisser mes vêtements de vélo chauds à la maison. Disons que la perspective de rouler pendant 1h à la pluie et au froid dans un mini tri-suit en lycra mouillé m'a vraiment découragé. J'ai vraiment comtempler faire la ride de vélo avec mon wetsuit, chose qui s'est déjà vu au niveau professionnel.

Disons qu'à partir de là, je n'avais plus aucune attente, me plaçant déjà en "mode survie".

La natation était dans la rivière St-Francois. Je n'ai pas eu le temps de m'habituer à sa température de 20oC et je suis parti plutôt tranquillement, comme à mon habitude. Je me suis concentré sur ma technique et ma navigation. De toute façon, un triathlon, ça ne se gagne pas à la natation. Je suis sorti avec le 2e pack, performance honorable compte tenu de l'effort déployé.

C'est avec un grand déplaisir que j'ai vu les spectacteurs avec des parapluies à la main à ma sortie. Mais bon, la natation m'avait plutôt réchauffé et je suis parti en vélo sans trop souffrir. Je ne connaissais pas trop mon niveau de forme sur un 40 km et j'ai décidé de ne pas trop pousser, en gardant mon cardio entre 150 et 160 bpm. Le froid a dû avoir un effet d'anasthésie générale puisque je roulais à environ 37 km/h sur le plat, ce qui est excellent. Je pense avoir fait la meilleure ride de vélo de ma vie et j'ai pu commencer la course sans être trop magané.

La course: ma bête noire. J'ai eu des crampes, causées probablement par la quantité massive d'eau de rivière que j'ai dû boire malgré moi. J'avais couru un 10 km dans des circonstances disons sous-optimales la semaine passée et je savais que je pouvais maintenir un beat de 42-43 minutes au 10 km relativement facilement. C'est un deal que j'ai fais avec mes jambes et j'ai terminé la course en 42 minutes malgré le fait que j'avais l'impréssion de faire du surplace (j'ai des doutes sur la distance...).





Tout ça pour dire que ça me fait un temps final de 2:16, 5e dans ma catégorie et 22e overall. Très bon pour une coupe du Québec.