lundi, août 24, 2015

Triathlon de valleyfield: mon resultat

15 secondes. C'est ce qui me manquait pour gaagner le triathlon de Valleyfield.

Recap.

Le triathlon de Valleyfield a une importance particuliere pour moi parce que c'est la que j'ai commence. J'avais donc bien envie d'y retourner, histoire de comparer mes temps.

La natation a bien commence. Je sentais bien l'eau,  malgre le peu de natation que j'ai pu faire depuis la venue de Mathias. Disons que nager dans une piscine de 8m ne donne pas autant de  momentum qu'un bassin de 25 m. Je suis parti tranquillement comme a mon habitude, surtout puisque je sentais bien mon 2e muffin proche de mon estomac. Le pack de tete est parti et j'ai faismon chemin jusqu'a la premiere bouée. J'ai pu arrocher 2 gars entre la 2e et la 3e bouée, mais ceux ci semblaient un peu perdus lors du dernier droit. C'est qu'il faisait un soleil éclatant et celui ci etait bas et exactement en ligne avec la derniere bouée. Je pensais avoir un meilleur chemin et j'espérerais que le lifeguard sur une planche a cote de moi  me dirait si  j'etais dans le champ (quoique le participant est theoriquement seul responsable de son parcours). Je suis sorti de l'eau un peu fatigué,  c'est clair qu'il me  manquait des entrainements en endurance.

Les permiers kilometres de velo ont ete difficile. J'avais change ma position la  veille de la course (pas super,  mais je suis la pour gagner donc  ca passe ou ca casse) et j'avais les jambes fatiguees que j'ai traine toute la semaine. Ca a decolle apres les 5 premiers  kilometres et je roulais vraiment bien. Une chance, puisque le parcours s'est encombré d'une nuée de participnts (1300 au total) et ce n'etait vraiment pas évident de faire son chemin. Et surtout que les triathletes sont connus pour leur niveau,disons, variable  de conduite a velo. J'ai terminé relativement en forme, content de  mon effort et pret pour la course.

Et la m'attendait mon ennemi juré: la  chaleur. Il faisait 28 C avec un gros soleil, pas  super bon pour Jean. Je savais que ce genre de température peut me faire prendre 15 a 30 secondes au kilometres et j'ai rapidement géré mes attentes. Mon objectif était de rester en bas de 4 min30 au kilometre. Finalement, j'ai couru assez rapidement, avec une perte de vitesse assez graduelle jusqu'au 9e km ou j'ai vraiment cassé. La dureté du mental est embarqué, mais  je n'avancais pas a mon gout. Et c'est a moins 500 m de l'arrivée que j'ai cru etre dépassé par quelqu'un de ma catégorie. Je dis "j'ai cru" puisque c'est vraiment difficile de suivre sa position. Il y a beaucoup de catégories d'ages,  avec beaucoup d'epreuves differentes en meme temps.

Le tout a été confirmé au finish: l'autre dude a terminé avec 15 s d'avance. Est-ce que j'aurais pu sprinter ? Peut-etre. Mais je respectais l'effort de l'autre. J'ai été plus rapide que lui a la natation et au velo, mais  il a couru son 10 km en 38  min tandis que jeme suis trainé les pieds en 43 min.

Quand meme. 2e dans ma categorie et 8e overall (sur 1300) ce n'est pas si pire. Surtout compte tenu que Mathias m'avais  virtuellement empeché de dormir la  veille!