mercredi, mai 31, 2017

Triathlon de St-Amable: mon résultat

C'était ma 2e expérience au triathlon de St-Amable, que j'ai rebaptiser ''triathlon de la maladie''. Voilà pourquoi: j'ai gagné la première édition (2014) et tout était OK. J'étais inscris à la 2e édition (2015), mais la gastro était pognée dans la maison = penses-y même pas. Cette année, il y a un mini-épisode de gastro à la garderie que nous avons pu éviter (fiou), mais j'ai pogné un rhume vraiment solide le mardi avant la course. Rendu au dimanche, j'étais pas si pire, mais vraiment pas à 100 %. J'ai décidé de participé quand même, histoire de simplement pratiquer mes transitions si je ne suis pas capable de pousser. Je feelais pas pire, à l'exception d'une extinction de voix qui se continue au moment où j'écris ces lignes.

Il faut ajouter à cela le fait que je sors d'une tendinite au tendon d'achille et je n'ai presque pas couru.

La natation a été ordinaire. J'avais besoin du maximum d'oxygène et j'ai donc laisser faire les virages ce qui a dû me coûter un beau 30 secondes.

Ma stratégie était de m'éclater en vélo, même si ça allait affecter ma course. Je me disais que je ne serais pas rapide à la course anyway = aussi bien gagner le plus de temps possible dans le sport que je suis le plus fort. Le vélo a été pas pire, avec des pointes de 40 kmh sur le plat, mais mon rhume m'a certainement coûté une gear.

La course a été souffrante. J'ai commencé à 4min15 par kilo pour finir avec un misérable 4min45. J'avais des crampes partout. 22 minutes sur un 5 km, c'est la honte.

Résultat: 3e dans ma catégorie, 10-ish overall. J'aurais gagné si j'avais fait le même temps qu'il y a 2 ans.

Est-ce que c'était une bonne décision de prendre le départ. Je n'en suis pas certain aujourd'hui. Je suis aphone, le rhume est bien pogné dans les sinus et j'ai l'impréssion que le train m'a passé dessus.

En espérant que ça se place pour le triathlon de Chambly dans 2-3 semaines.